Il m’arrive de douter de lui : Le manque de confiance dans le couple !

Le monde dans lequel nous évoluons est environné de séduction, de convoitise. Malgré notre union ou futur union avec notre bien aimé, des sentiments de doute envers lui peuvent parfois faire surface.

confiance 1Est-ce que j’ai confiance en lui ?

Prenons le temps de lire cet article tout en nous examinons et posons-nous la question suivante :

Est-ce que j’ai sincèrement confiance en lui ? Il est plus facile de dire que nous avons confiance en lui pour nous rassurer mais au fond de nous ;  nous avons parfois des doutes, des suspicions.

Lorsque nous avons accepté de nous unir avec notre chéri, l’amour que Dieu a mis dans notre cœur envers lui a motivé notre engagement. En effet, au moment des fiançailles ou mariage, nous nous sommes engagées à l’aimer et le respecter tout en gardant dans notre cœur les préceptes de Jésus Christ.

Cependant, beaucoup de sœurs n’arrivent pas à abandonner le fardeau de la jalousie et du manque de confiance aux pieds de notre Seigneur Jésus et sont souvent à la source des « conflits » dans leur couple.

Qu’est-ce que la confiance ?

La confiance se défini par le « sentiment de quelqu’un qui se fie entièrement à quelqu’un d’autre, à quelque chose ». En quelque mot, la confiance est l’assurance que l’on manifeste à l’égard de quelqu’un.  Il  est notable de relever que dans la définition, il y’a la notion d’entièreté, on ne fait pas à moitié confiance à quelqu’un : c’est tout ou rien !

Des évènements qui  ont marqué notre conception du couple

Même si nous sommes de nouvelles créatures en Christ, notre chaire qui est notre premier ennemi, peut faire ressurgir des faits passés qui nous ont marqué négativement et Satan nous fait croire que cela peut aussi nous arriver.

Effectivement, des blessures d’enfances peuvent  rejaillir lors de notre vie de couple :

  • D’autres ont vu leur père avoir des maitresses
  • D’autres ont été des témoins oculaires de mensonges et vices employés par leurs proches
  • D’autres ont déjà été trompées et manipulées dans leur jeunesse et ne veulent plus se retrouver dans cette situation.

Les blessures à l’âme, seul Dieu peut les panser.

Psaume 147 : 3 « Il guérit ceux qui ont le cœur brisé, Et il panse leurs blessures. »

Ayons confiance en Dieu ! Prions pour notre mari/fiancé afin que Dieu garde son cœur, ses pensées et le préserve de toutes les œuvres infructueuses des ténèbres…

Le manque de confiance en soi 

jalousie

Le fait de ne pas se sentir bien dans sa peau (trop grosse, trop maigre, pas assez ci, pas assez ça) est aussi un facteur qui nous conduit à manquer de confiance en notre bien aimé. En effet, dès qu’une femme soit disant plus sophistiquée s’approche de lui : la sœur en Christ disparait et se transforme en « un chien de garde », les moindre regards,  faits et gestes de votre bien aimé sont décortiqués à la loupe : L’a-t-il dévisagée ?  Au fond de lui est-ce qu’il va la comparer à moi ?

Le manque de confiance en soi est parfois un détonateur, qui nous pousse à être des détectives spirituels : l’envie de fouiner dans son téléphone  portable nous démange, afin de voir s’il n’aurait pas reçu d’appels de sœurs ou d’ex dans le monde…

Si nous croyons fermement que l’homme qui est à notre côté vient de Dieu, croyons aussi que l’union vient de Dieu est qu’il l’a rendra parfaite. En effet, il est le commencement de votre couple et il sera sa fin (mort, enlèvement) tant que nous le craignons. Au Nom de Jésus !

Heureuse la femme qui place toute sa confiance en L’Eternel !

Soyons véridique : si nous manquons de confiance envers notre mari/fiancé, c’est parce que nous manquons de confiance en Dieu !

Ce propos peut paraitre insensé, mais il est fondé. En effet, Lors de notre union, (future union), nous avons fait le choix que Jésus Christ soit la pierre angulaire, le fondement de notre relation. De plus, étant des enfants de Dieu, nous avons reçu de lui son Esprit, qui nous conduit dans toute la vérité et que nous convainc du péché : cet Esprit, votre bien aimé aussi en est doté.

Jean 16 :7-8 « Cependant je vous dis la vérité : il vous est avantageux que je m’en aille, car si je ne m’en vais pas, le consolateur ne viendra pas vers vous; mais, si je m’en vais, je vous l’enverrai.

Et quand il sera venu, il convaincra le monde en ce qui concerne le péché, la justice, et le jugement »

Si nous faisions entièrement confiance à  Dieu, nous croirions que son Esprit convaincra notre bien aimé à ne pas se souiller et nous faire du mal.

Psaume 37 :5 « Recommande ton sort à l’Eternel, Mets en lui ta confiance, et il agira. »

Mettre en l’Eternel toute sa confiance c’est aussi déposer à ses pieds ses inquiétudes, s’appuyer sur lui, faire de lui son assurance.

En quelque mots : Si nous avons confiance en Dieu, Si nous croyons que c’est lui notre force, notre bouclier et  qu’il nous aime : Loin de nous les inquiétudes, loin de nous la jalousie.

Psaume : 33 :20-23 « Notre âme espère en l’Eternel; Il est notre secours et notre bouclier. Car notre cœur met en lui sa joie, Car nous avons confiance en son saint nom .Eternel ! Que ta grâce soit sur nous, Comme nous espérons en toi ! »

La confiance envers son partenaire est quelque chose de primordiale dans le couple. En effet, si nous sommes sincères, nous nous rendrons compte que parfois les incompréhensions que nous pouvons avoir dans notre couple ont pour racine le manque de confiance.

Pour conclure, La confiance est corrélée à la foi, c’est avoir la ferme assurance envers Dieu, croire qu’Il existe et qu’il nous garde tant que nous marchons dans ses voies !

PS : Prenons garde : à force de manifester notre manque de confiance envers notre bien aimé, c’est comme si nous le poussons à commettre ce que nous ne voulons pas qu’il fasse.

Dieu Parle tantôt d’une manière, tantôt d’une autre ! Si Dieu vous montre des signes désobligeants concernant votre bien aimée !Agissez !Soyons tout de même vigilantes !

Publicités
Catégories :Conseils

En toi mon Dieu, j’ai vraiment envie de me confier!! ( Examinons-nous!)

Psaume 25 :2 « Mon Dieu ! En toi je me confie : que je ne sois pas couvert de honte ! Que mes ennemis ne se réjouissent pas à mon sujet! »

Ils ou elles veulent tout savoir !

macrelleNous avons divers caractères, divers personnalités que Dieu façonne, si nous le laissons agir !

Dans notre marche Chrétienne, Dieu permet que nous puissions rencontrer des personnes qui veulent à tout prix être au courant de tout ce qui se passe dans notre vie ! Les moindres faits et gestes doivent à tout prix leur être rapportés. Si ce n’est pas le cas, vous paraissez comme une traître voir une ennemie à leurs yeux ! Face à cela, notre chaire, qui est très émotive et sentimentale nous pousse à chaque fois à renouer avec notre côté macrelle ! « Je préfère tous lui raconter afin qu’elle ne pense pas que je la trahie ! »

Pourquoi culpabilisons-nous de ne pas faire ce qui parait correct à nos yeux ! Et surtout à ceux du Seigneur ? « Tu ne m’as pas dit que …..Pourquoi ne m’as-tu pas informé que… »

En grandissant et en murissant, celles qui avaient une langue bien pendante apprennent à se taire et à écouter !

D’autres personnes vous ont vu grandir dans la foi et ont été à vos yeux des pères ou mères spirituelles. Ces personnes étaient  pour vous assimilées à des confidents! Une fois, une certaine maturité acquise, vos agissements changent, vous ne les consultez plus pour prendre des décisions ou poser des actes.  Parfois ces personnes ont du mal à laisser grandir leurs enfants dans la foi, en effet, il faut que tous les actes que vous posez leur soient obligatoirement rapportés sous peine d’une pression morale tacite !

Dans notre famille, notre entourage, nous sommes aussi entourées de personnes qui veulent tout savoir de nous. Les moindres aspects divulgués sont perçus comme une « infidélité » !

Apprenons à camper sur nos décisions et ne pas reculer en arrière. Si ces personnes veulent nous déstabiliser en jouant sur l’émotion ou même colporter des propos négatifs nous concernant : Restons calme et laissons le Seigneur Agir. Exode 14 :14 « L’Eternel combattra pour vous; et vous, gardez le silence ».

Apprenons à nous dépouiller de notre témoignage aux yeux des hommes !

En tant que femme Chrétienne, nous nous appliquons à avoir un bon témoignage auprès de notre entourage, au travail ( ce qui est tout à fait légitime)… Nous travaillons à ce que les personnes  nous connaissant aient une image lisse et raffinée nous concernant. C’est la raison pour laquelle, beaucoup de sœur ne savent pas dire « NON », lorsqu’un service leur ait demandé !. Nous nous obstinons à conserver l’image de femmes « parfaites ». Cependant, lorsque l’image peut être ternie par une situation de la vie quotidienne, nous prenons un choc moral ! En effet, notre première interrogation «  Que vont’ils penser ? Que vont-ils dire me concernant ?

Pourquoi avons-nous si peur des regards des hommes? Pourquoi ressentons nous tant de crainte lorsque nous osons manifester ce que nous ressentons ? Pourquoi avons-nous peur de dire Non à l’Homme ?

Qui craignons-nous plus ? L’homme ou Dieu ?

Comme nous l’exhorte l’apôtre Paul dans sa lettre aux Galates : Galates 6 : 4 « Que chacun examine ses propres œuvres, et alors il aura sujet de se glorifier pour lui seul, et non par rapport à autrui; »

Amen

Catégories :Pensée

Je suis une créature merveilleuse, mais…

Ce message s’adresse plutôt aux accros de l’apparence extérieure, celles qui ne peuvent pas s’abstenir d’attirer l’attention sur elles en véhiculant un message du genre « regardez-moi je suis là« , celles qui ne supportent pas leurs corps et utilisent tous les moyens nécessaires pour ressembler à une couverture de magazine, celles qui font tout passer après les vêtements, les chaussures, le maquillage et la coiffure, celles qui sont certainement possédés par un esprit de séduction sans le savoir, celles qui maquillent leurs véritables intentions, mais aussi à celles qui pensent ne pas être concernées! 

En tant que femme il est bien évidemment très recommandé de prendre soin de son corps, d’être présentable et pas négligée, mais jusqu’à quel niveau? Gros ventre, petite poitrine, pas de cheveux, petite tête, grosses cuisses, dents jaunes, yeux globuleux, sourcils rapprochés, petite taille, grande taille, grosses fesses, gros nez, grosses lèvres … et j’en passe. La femme a toujours quelque chose à se reprocher. A croire que Dieu s’est trompé en nous créant ! David a dit dans Psaumes 139 :14 « Je te loue de ce que je suis une créature si merveilleuse. Tes œuvres sont admirables et mon âme le reconnait bien ». Il avait tout compris.

Ah les femmes ! Il est écrit dans la parole du Seigneur que Dieu a donné les 5 ministères de la Parole pour le perfectionnement des saints, et l’édification du corps de Christ et non de ton corps physique. Je vous confirme donc qu’il s’agit bien d’un aspect spirituel d’abord (Ephésiens 4 :11-12). Pourquoi sommes-nous toujours autant préoccupé par notre apparence extérieure? Cela va faire plus de 10 ans que nous sommes au régime, il faudrait peut-être penser à revoir cette vision. Peut-être que le Seigneur nous appel à autre chose, ne croyez-vous pas ?

Il est clair qu’en tant que femme il est important d’être présentable, soignée, et d’avoir une bonne hygiène, c’est le minimum car nous ne sommes pas des animaux. Toutefois, cela ne doit pas primer sur notre apparence intérieure. Je nous exhorte au passage à veiller sur notre manière de nous vêtir, car il est tout à fait possible d’être bien habillé, tout en restant dans la sanctification. Mais je pense que le plus important c’est d’abord d’être présentable devant le seigneur, parce qu’il ne faut pas se leurrer, c’est ton cœur qui sera scruter et pas ton corps, qui, jusqu’à preuve du contraire, n’est que poussière !

Notre corps fait l’objet de nombreuses de nos discussions. Alors que nous savons pertinemment, que ce n’est pas le plus important. Il y a une question qu’il est nécessaire de se poser pour ne pas tomber dans l’excès. Encore une fois, pourquoi suis-je constamment obnubilé par mon apparence extérieure? Quel est mon objectif réel ? Certaines diront « pour plaire à mon mari », d’autres « pour plaire à mes amis », d’autres encore « pour être bien dans ma peau et avoir plus d’assurance »… ce n’est pas mauvais.

Apprenons simplement à nous aimer telle que nous sommes, nous avons de la valeur aux yeux de Dieu et c’est le plus important. Les Hommes peuvent nous minimiser, nous rabaisser ou nous infliger toutes sortes de réflexions dures à avaler, mais le regard que Dieu a sur nous est quand même nettement plus conséquent. Alors mes sœurs, est-ce que vous plaisez à Dieu? Si oui, soyez en paix!!

Nous sommes bénies au nom de Jésus !

Catégories :Conseils, Encouragememts, Humour

Une pensée: Je l’aime, je doute…mais je l’aime

De nos jours de plus en plus de femmes chrétiennes doutent des « sentiments » qu’elles ressentent vis-à-vis de leur futur mari ou de leur époux ! Une partie de leurs doutes naissent à cause de l’influence de la société actuelle qui « enseigne » comment donner et recevoir de l’amour.

Malheureusement, encore beaucoup de sœurs sont influencées par le diktat de la société et se retrouvent célibataires à cause de leur quête de « l’amour parfait » illustré dans les plus grands films hollywoodiens.

Même si Dieu leur a clairement parlé de leur futur mari/mari…une once de doute rôde tout de même dans leur cœur.

Pourquoi  ?nous allons lister un certain nombre de raisons :

1.       La pollution audio-visuel/magazines mondains féminins

La télévision, la radio et certains articles de magazines (pour la plupart féminins) ont contribué à mystifier l’amour envers le sexe opposé. En effet, selon des scénaristes ou rédacteurs, lorsqu’une personne est amoureuse, elle doit forcément avoir le cœur qui bat (le coup de foudre), des papillons dans le ventre, les mains moites, rire « bêtement », puis faire une succession de  gaffes…..et j’en passe.

De nos jours, un certain nombre d’émissions sur la recherche de l’amour parfait réunissant les éléments cités ci-dessus pullulent dans les programmes télévisés. Beaucoup de sœurs s’identifient à ce qu’elles observent afin de dupliquer les comportements adoptés.

Du coup, quand une sœur mariée (ou pas encore) regarde comment un homme fait son gentleman devant la caméra, elle commence à douter des sentiments que son mari manifeste envers elle :

« Je trouve qu’il n’est pas assez ci, assez ça….est-ce qu’il m’aime vraiment ? Sommes-nous réellement fait l’un pour l’autre »

Prenons garde à ce que nous voyons et entendons car cela peut nous souiller !

2.       La quête de « notre » idéal masculin

La personne que Dieu a mise sur notre route, ne correspond pas à la majeure partie des cas au portrait que nous avions dressé dans notre jeunesse.

Le fait de maintenir au fond de notre cœur les critères que nous avions définis contribue à bloquer l’action de l’Esprit de Dieu dans notre relation avec notre (futur) époux.

En effet, on peut accepter que le Seigneur nous donne un homme, mais si au fond de notre cœur, nos critères ne sont pas abolis, nous n’allons pas nous épanouir dans la relation et avoir constamment des doutes.

Veillons à mettre de côté nos diktats de l’homme idéal et abandonnons-nous complétement au choix du Seigneur.

Prenons l’exemple de Samuel, bien qu’il fût prophète de l’Eternel, a failli se baser sur ses critères physiques pour oindre le futur roi d’Israël :

1 Samuel 16 :7 « Et l’Eternel dit à Samuel : Ne prends point garde à son apparence et à la hauteur de sa taille, car je l’ai rejeté. L’Eternel ne considère pas ce que l’homme considère; l’homme regarde à ce qui frappe les yeux, mais l’Eternel regarde au cœur.

Dieu sait ce qui est bon pour notre vie

(PS : Une des questions à se poser est : Est-ce que cet homme sera un bon partenaire qui me permettra d’être enlevé au jour du Seigneur ?)

3. L’actualité

En France, 1 mariage sur 2 tient la route. Statistique très inquiétante …quand des sœurs entendent de tels propos, malgré les confirmations du Seigneur, elles ne cessent de craindre l’échec sentimental à cause d’une simple statistique. Quand Dieu est dans l’affaire, qui sera contre votre couple?

Romains 8 : 31 « …. Si Dieu est pour nous, qui sera contre nous ? ».

Ayons la foi, que nous tiendrons jusqu’au bout avec le mari que Dieu nous a donné. Au nom de Jésus !

 

4. La jalousie, la convoitise

Beaucoup de sœurs au lieu de vivre et jouir de la beauté ( c’est beau quand c’est avec le Seigneur) de leur histoire d’amour avec leur (futur) mari, préfèrent regarder ce qu’il se passe chez le couple d’à côté afin de pouvoir faire un comparatif .

« Son mari lui envois tout le temps des fleurs, son mari ci, son mari ça….et le mien alors : rien de tout ça….est-ce qu’il m’aime vraiment ? »

Apprenons à jouir de ce que le Seigneur nous donne, si votre (futur) mari, n’est pas attentionné comme vous souhaiterez qu’il le soit, dites-le lui simplement en toute douceur afin qu’il puisse changer au lieu de murmurer dans votre cœur ainsi créer des doutes !

Que Dieu nous fortifie et permette que nous puissions regarder et aimer notre bien aimé comme il le souhaite! Au nom de Jésus !

Si vous avez d’autres raisons , merci de les partager dans les commentaires!

Merci encore!

Catégories :Pensée

Je te pardonne… mais j’attends ta chute!

Qu’est ce que le fait de pardonner?

Pardonner c’est le fait de renoncer à punir une faute, c’est le fait de ne pas se venger de quelqu’un pour une faute qu’il a commise, c’est le fait de cesser d’entretenir à son égard de la rancune, c’est le fait de tourner la page et de passer à autre chose etc…

Combien d’entre nous ont déjà éprouvé le désir de voir souffrir la personne qui nous a fait du mal ? En fouillant bien au fin fond de nos cœurs, je pense que nous sommes nombreuses. Mais l’objectif de cet article est de nous aider à ne pas se complaire dans ce genre de raisonnement.

Dur, dur…

Aujourd’hui c’est devenu tellement difficile de pardonner à une personne qui nous a profondément blessée ou déçue. Tu te demande ce qui s’est réellement passé, en même temps tu n’as pas spécialement envie de comprendre. Ton cœur à mal, tu souffres au-dedans de toi et tu ne sais plus trop quoi penser. Tu n’as qu’une seule envie, c’est de ne plus jamais avoir à faire avec la personne, tu ne lui souhaite que du malheur. Et par-dessus tout ça, tu fais semblant de vivre avec ce fardeau dans le cœur (ou ces fardeaux, pour ceux ou celles qui cumulent).

Une offense non pardonnée, c’est comme une blessure ouverte qui ne s’arrête pas de saigner, et que tu amplifies chaque jour parce que tu n’arrives pas à t’exprimer. Libère ton cœur en acceptant de pardonner et cesse d’accumuler les mauvaises pensées de vengeance, car cela ne sert à rien. Il y a tellement de chose à faire pour le Seigneur, ne perds pas ton temps. Servir Dieu, nécessite un cœur disposé prêt à l’emploi. Ne l’encombre pas avec des situations inutiles qui pourraient être réglées en deux temps trois mouvements.

Luc 17 :3 « Prenez garde à vous-même. Si ton frère a péché, reprends-le ; et s’il se repent, pardonne-lui. »

Et si on discutait…

Lorsqu’une personne te blesse, favorise la communication en essayant de comprendre pourquoi elle a agit ainsi. Très souvent on préfère se faire une idée au lieu de connaître la vérité vraie. On ne prend pas le temps de discuter dans la paix pour que tous les éléments soient mis sur la table, alors que cela pourrait certainement être une issue à ta délivrance.

C’est vrai que sur le moment, tu n’as pas spécialement envie de parler parce que tu souffres, mais si tu associes Dieu à ta souffrance, il te donnera le courage et la force nécessaire. Pardonne simplement et tourne la page, parce que des confrontations qui nécessiteront de manifester le pardon tu vas en avoir dans ta vie, autant se faire la main dès maintenant! (Matthieu 18 :22)

Pardonne-nous nos offenses, comme nous pardonnons aussi à ceux qui nous ont offensés…

Pardonner est une puissance que beaucoup néglige. C’est vraiment quelque chose de profond, ton cœur doit y être pour éviter la fausseté, l’hypocrisie, la haine, la jalousie et tout ce qui va avec…. Et de vous à moi, les choses sont très simples, si tu ne pardonnes pas à une personne qui t’as fait du mal, Dieu non plus ne te pardonnera pas tes offenses ! C’est moins drôle hein ?

Je fuis ou j’affronte?

La fuite n’est pas une solution, elle ne fait que repousser le processus. C’est juste un conseil pour t’éviter de perdre tes amis proches ou ton entourage que t’apprécie plus ou moins. Parce qu’en général, les personnes qui ont du mal à pardonner sont des personnes rancunières (qui ont soif de vengeance), et elles ont donc tendance à choisir la facilité en se détachant des gens avec qui elles ont eu des différents, pour ne pas avoir à les affronter. Je pense que pour garder de bonnes relations avec ton entourage, il faut beaucoup d’humilité, beaucoup de compassion et surtout, un cœur vrai.

La rancune est un ressentiment tenace, qui te ronge de l’intérieur et te termine. Le seul moyen d’arrêter son ascension est de libérer le pardon.

Conclusion : La balle est dans ton camp ma sœur !!

Si tu as un témoignage ou une pensée à ce sujet, n’hésites surtout pas à le partager!!

Catégories :Conseils, Encouragememts Étiquettes : , , ,

S’apprêter pour son bien-aimé : Prenons garde à la séduction…

S’accommoder en vue de rencontrer notre bien- aimé

Lorsque Dieu nous présente notre futur mari, nous constatons que des changements s’opèrent dans notre vie, dont le plaisir de nous apprêter pour être « belle » à ses yeux. En effet, nous prenons des heures pour trouver la tenue qui fera de nous des femmes agréables à regarder: Me trouvera t-il assez élégante ? Assez coquette ? Assez ci, Assez ça…

S’accommoder en vue de rencontrer notre bien- aimé est devenu un parcours du combattant, en effet, nous ne sommes jamais satisfaites de la tenue que nous portons, nous nous trouvons toujours trop grosses, mal coiffées etc.…Cependant, il ne faut pas que notre volonté de prendre soin de nous vienne réveiller notre vieil homme : l’envie de séduire à tout prix. «  Je veux que lorsqu’il me voit, qu’il soit fière d’être avec une femme comme moi et que l’on m’admire partout où je serai avec lui ».

Le « Moi-Je , le  moi-je , Le  moi-je » est notre ennemie, si nous creusons bien, nous faisons un peu plus plaisir à notre chair qu’à notre bien -aimé = Orgueil

Bien-aimés, je vous exhorte, comme étrangers et voyageurs sur la terre, à vous abstenir des convoitises charnelles qui font la guerre à l’âme. (1 Pierre 2 : 11)

La parole de Dieu, nous enseigne que nous sommes juste des voyageurs ici bas. Nous ne devons pas acquiescer et décalquer les comportements de certains inconvertis qui approuvent que leurs femmes ou futures femmes soient convoitées par d’autres hommes. Pour eux, leurs femmes sont assimilées à des trophées qu’ils ont remportés et qui sont fières d’exposer au monde : « Regardez comment elle est belle, regardez comment elle s’habille, n’est elle pas sophistiquée et stylée ma chérie? »

Entre nous, c’est vrai ça peut nous donner de l’assurance de savoir que notre futur mari ou mari apprécie notre apparence extérieure et d’être remarquée par tous les hommes, ….hi hi, eh oui ça fait du bien à la chair , cependant: Prenons garde à la séduction.

Dans le Seigneur, la limite entre l’élégance et le « sexy » peut être assez difficile à définir. Il est important que nous ayons en tête que partout où  nous allons que notre accoutrement ne soit pas une occasion de chute pour nos frères.  Par ailleurs, vous allez aussi vous rendre compte que notre habillement peut avoir un impact sur notre conduite. En effet, quand nous nous habillons de manière à attirer tous les regards, nous allons avoir tendance à accentuer notre démarche, exagérer notre gestuelle, en quelque mots : Faire notre belle,  car nous savons que nous sommes observées et admirées. Prenons garde à la séduction.

Appliquons nous, à ne pas être « sexy » mais Élégante, ni être séduisante, mais Rayonnante.

Notre témoignage peut en pâtir !

Il est important que nous nous mettions un peu à la place de notre bien- aimé. Imaginez que vous êtes avec lui dans un endroit et qu’il s’y trouve des hommes sur votre passage qui vous regardent bouche bée dès qu’il a la tête tournée…que pensez-vous qu’il puisse se passer dans la tète de votre futur? Sans s’en rendre compte,  nous agrémentons ses inquiétudes à notre égard: « Si ça se passe de cette manière quand elle est avec moi, comment ça se passe quand elle est seule? »

En quelque mots, le climat de confiance qui doit s’instaurer dans le couple peut en pâtir tout cela à cause d’une tenue! (D’autres diront qu’il est simplement jaloux !lol).

Comme il a été précisé antérieurement, les hommes de ce monde apprécient quand leurs femmes sont convoitées par d’autres hommes « Elle, c’est la mienne, na na na nanère ». Mais dans le Seigneur, cette situation créée un malaise car les femmes de Dieu sont précieuses, élégantes, elles ne doivent pas être regardées de manière à être « décortiquées » du regard : nous devons tout simplement refléter la crainte de Dieu. (D’autres diront que nous ne pourrons pas changer les hommes, qui regardent tout ce qui bouge…ah!)

Si nous nous habillons de manière à attirer l’attention et que nous passons devant des frères en Christ, pensez-vous que votre bien-aimé sera heureux d’entendre qu’il y’a des échos, des murmures à votre sujet qui circulent? « N’est ce pas la fiancée / la femme de tel qui s’habille souvent de telle manière ? Que cherche t-elle réellement à faire

Veillons, car notre témoignage peut impacter celui de notre bien- aimé malgré lui!

Cet article n’a pas pour objectif de négliger notre manière de nous vêtir ou de prendre soin de notre apparence, mais de nous encourager à être des femmes de Dieu Élégante et Rayonnante en toute simplicité. En effet, nous devons être des femmes qui font la différence.

Quel est votre avis ?

Catégories :Conseils, Pensée

Seigneur Moi je veux (Part 2)……Quand la fierté féminine prend le dessus !

Qui n’aime pas entendre de belles paroles d’amour venant d’un prétendant ? C’est vrai, c’est doux aux oreilles et pour celles qui sont sensibles, ça touche le cœur !

Cependant, le monde nous a enseigné comment faire ramper les hommes qui nous apprécient et comment les mener à la déraison afin qu’ils puissent saisir la valeur du « Trophée» que nous pensons être !

Malheureusement, beaucoup d’entre nous adopte ce type de comportement dans le Seigneur. En effet, nous mettons en place des stratégies afin  d’éprouver et de discerner les motivations réelles du cœur du « postulant »!

Lorsqu’un homme vient nous avouer les sentiments ou les pensées que Dieu lui a données à notre égard, nous adoptons souvent les comportements suivants :

1. Impossible…Jamais…Niet…Nicht…No way !

Un homme prend le courage de vous exprimer les sentiments qu’il manifeste envers vous, et vous lui dites directement, sans l’éprouver, ni même prier un  « NON ». De plus, dans votre tête vous vous dites : « En tout cas avec lui c’est une histoire impossible, car il n’a rien qui correspond à mon style, en plus est-ce qu’il ma bien regardé…il y’a-t-il un rapport entre moi et lui ? »

Parfois, nous nous prenons pour des femmes tellement excellentes, au top du top, parfaites et tellement spirituelles que nous nous permettons d’avoir ce genre de pensée.

Il ne faut pas oublier que la personne que nous prenons plaisir à critiquer est aussi un enfant de Dieu et que Dieu exauce les justes. De plus, nous ne connaissons pas l’intimité que cette personne a avec le Seigneur !

Par ailleurs, faisons aussi attention au langage que nous employons, car en affirmant à notre entourage et en nous qu’une hypothétique relation s’avère impossible, c’est comme si nous défions Dieu ! En effet, dans sa parole Il nous dit que rien ne lui est impossible.

Luc 1 :37  « Car rien n’est impossible à Dieu ».

Toutefois, c’est vrai que selon le témoignage  du prétendant(les informations que vous auriez pu obtenir sur son comportement) nous pouvons être réactives en donnant notre « NON ».  Néanmoins, prenons l’habitude de tout soumettre aux pieds du Père, afin qu’il puisse nous assurer si cet homme vient de lui ou non.

2. En tout cas pour m’avoir,  il va souffrir !

Certes, nous sommes des femmes de valeurs, et  pour acquérir quelque chose d’onéreux, il faut pouvoir payer le prix ! Mais que valons-nous réellement ? Qui sommes-nous pour imposer à un frère (qui bénéficie aussi du statut d’enfant de Dieu) un traitement « mondain» pour soit disant l’éprouver ? (Ignorer les appels, donner un rendez-vous pour ensuite l’annuler à la dernière minute, l’influencer à  offrir plein de choses pour déterminer sa motivation …),

Certes la parole de Dieu nous invite à tout éprouver, mais devons-nous vraiment mettre des techniques spéciales et charnelles pour être sures que le prétendant soit le bon candidat ?

1 Jean 4 :1 « Bien-aimés, n’ajoutez pas foi à tout esprit; mais éprouvez les esprits, pour savoir s’ils sont de Dieu, car plusieurs faux prophètes sont venus dans le monde ».

La prière, la prière, la prière…Jacques 1 :16 nous enseigne que la prière fervente du juste à une grande efficacité.

Ayons foi lorsque nous prions que Dieu puisse nous révéler l’état d’âme du prétendant, afin d’adopter un comportement qui glorifie le Seigneur et préserver notre témoignage. Pensons-nous réellement, que si nous jouons volontairement avec le cœur du frère il va continuer de nous regarder de la même manière ? Tout en sachant qu’il s’est approché de nous car nous manifestons la crainte de Dieu !

3. Les Oui…Non….Oui…Non

Ce comportement est souvent adopté par les sœurs qui ne sont pas sures d’elles. Elles se disent « oui » au fond du cœur, puis lorsqu’elles aperçoivent un petit défaut sur le frère, elles changent d’avis et ça devient un « non ». Puis, face au « candidat » elles adoptent un comportement étrange, qui a pour objectif de le mener au doute. C’est un peu comme si nous jouons avec les sentiments du prétendant ; un jour c’est oui, un autre jour c’est non, un jour c’est une pause, un jour c’est fini, un jour on reprend et ainsi de suite.

La parole de Dieu nous enseigne dans Matthieu 5 :37 « Que votre parole soit oui, oui, non, non; ce qu’on y ajoute vient du malin. »

Prenons le temps de prier, ne nous précipitons pas, employons des propos clairs  afin de ne pas jouer avec les sentiments de notre frère en Christ ! En effet, comment réagirions-nous , si nous étions à leur place?

Matthieu 19 :19 « Tu aimeras ton prochain comme toi-même ».

4. J’ai déjà été déçu par le comportement d’un frère, le prochain je vais vraiment l’éprouver !

Des sœurs ont déjà été sollicitées par des frères attentionnés, d’apparences pieuses, qui leur ont promis la lune et même le soleil. Puis lorsqu’elles apprennent à connaitre l’homme et ses réelles motivations qui ne sont pas très chrétiennes, elles se disent en elles : « Les hommes, Chrétiens ou païens se sont tous les mêmes ». Eh oui, la déception d’un seul homme, nous conduit à mettre tous les hommes dans le même panier ! Face à un prétendant, nous devenons des détectives, avec des détecteurs de mensonges spirituels. Malheureusement, la déception passée, ramène un doute envers votre prétendant, qui est victime (malgré lui) du comportant de votre ancien prétendant. En effet, la moindre faille ou propos qui sont tenus de travers, vous paraissent suspects !

Apprenez à avoir confiance au Seigneur, avant de vous engager dans une relation, priez et assurez-vous qu’il vous procure la paix, si ce « projet » n’est pas de Dieu il créera des circonstances pour tout arrêter !

Le dénominateur commun, pour éviter d’adopter ce type de scénario est la prière.  En effet, la prière est primordiale avant de prendre une décision, lorsque nous écoutons les témoignages de notre entourage nous comprenons que parfois c’est l’homme que nous (notre chaire) n’estimons pas qui est le bon pour notre vie !

Prenons l’exemple de Jésus Christ, il n’avait rien pour attirer le Regard, mais c’est lui qui a  ôté les péchés du monde !

Esaïe 53 :2 « Il n’avait ni beauté, ni éclat pour attirer nos regards, Et son aspect n’avait rien pour nous plaire ».

Ne sous estimons pas nos frères qui nous dévoile les profondeurs de leurs cœurs. Manifestons du respect à leurs égards et soyons honnêtes envers eux ! Surtout n’oublions pas, qu’ils ont aussi le Seigneur à leur côté !

Quel est votre avis ?

Catégories :Conseils